Une formation attendue …

Au printemps 2012, afin de vérifier le bienfondé de notre projet de création de formation continue, nous avons mené deux enquêtes ayant pour objectif l’une de mesurer la demande et les besoins des professionnels en matière de formation continue en santé environnementale, l’autre d’évaluer la perception et les besoins du grand public quant à l’information transmise (ou non) dans ce domaine par leurs professionnels de santé.

Concernant l’enquête «professionnels de santé»

L’enquête à destination des professions de santé, très largement diffusée dans l’ensemble de nos réseaux, a renforcé notre perception de la nécessité d’une formation. Les résultats ont en effet montré que les trois quart des professionnels de santé déclaraient ne pas posséder une connaissance suffisamment approfondie en santé environnementale malgré un intérêt très fort (91 % des sondés), en particulier des infirmiers, infirmières et sages-femmes pour une formation continue en santé environnementale. 95 % d’entre eux souhaitaient que le contenu soit vraiment orienté sur la pratique (solutions, pratiques de soin).

Concernant l’enquête grand public

Le deuxième questionnaire a été diffusé auprès de personnes touchées directement ou indirectement par le cancer (grâce à l’aimable concours du Collectif K- réseau d’associations de malades du cancer- lors de son colloque annuel qui se tenait à Vannes en Juin 2012). Celui-ci a mis en évidence la demande du grand public pour que les professionnels soient formés spécifiquement sur cette thématique de la santé environnementale et soient en mesure de répondre de manière précise à leur questionnement.

Les facteurs de risques environnementaux sont manifestement des sujets de préoccupation pour les personnes interrogées (96 %). Elles considèrent (96 %) que les facteurs relatifs à l’hygiène de vie et aux facteurs environnementaux sont les principaux facteurs de déclenchements du cancer et que c’est le rôle du personnel de santé de les informer sur ces sujets (74 %). Elles attendent d’ailleurs de leur part des informations et des conseils très précis et sollicitent l’intégration de la santé environnementale dans les pratiques de soins. Aussi, la totalité d’entre elles était-elle favorable à une formation spécifique des médicaux et par-médicaux à la santé environnementale.

Les résultats obtenus ont confirmé la pertinence d’une formation continue en santé environnementale axée sur les pratiques de soins ! Les professions sanitaires et sociales sont demandeuses et le grand public exprime un besoin fort d’obtenir de la part des professions médicales et paramédicales une écoute réceptive, des réponses claires et précises ainsi que des solutions de prévention.

Pictogramme